top of page

Le Cloud, c'est quoi?

Dernière mise à jour : 20 sept. 2022

Nous entendons souvent parler de Cloud, mais savons-nous vraiment de quoi il s’agit? Vous l’aurez deviné, lorsque nous parlons de stockage dans le Cloud, nos informations ne sont pas réellement envoyées vers un vrai nuage dans le ciel.



Le nuage désigne en réalité un réseau composé de nombreux serveurs interconnectés à travers la planète qui servent de gigantesque système de stockage. Lorsque nous sauvegardons des données dans le nuage, nous avons l’impression qu’elles sont directement sur nos appareils car elles sont disponibles presque en temps réel. Or, ces données sont accessibles en se connectant à un serveur via internet.

Le nom de ce système de stockage vient du fait que les serveurs, où les données sont sauvegardées, ne nous sont pas directement visibles, comme cachés par un nuage.

Lorsque vous accédez à vos courriels ou même une plateforme de streaming de films comme Netflix, vous ne téléchargez pas le contenu sur vos appareils, mais vous vous connectez plutôt au serveur où il est déposé. Ce sont des cas d’utilisation commune du nuage.


L’avènement du nuage étant assez récent dans l’histoire de l’internet, nous utilisions auparavant d’autres techniques pour sauvegarder des données informatiques : disquettes, CDs, clés USB, disques durs, etc.

Cependant, ces équipements pouvaient être corrompus, perdus, brisés ou simplement ne pas disposer de capacité de stockage suffisantes. Grâce au nuage, vos documents, vidéos ou photos ne sont pas perdus si vos appareils ne sont plus fonctionnels car il vous suffit de disposer d’une connexion internet pour les retrouver.

En dehors des nombreux formats de fichiers que le nuage peut stocker, il est également possible d’y héberger des services comme des applications web ou des logiciels.


Le nuage dispose de nombreux autres avantages :

  • Vous n’avez plus besoin de sacrifier des souvenirs qui vous tiennent à cœur afin de libérer de l’espace sur votre appareils au fil du temps.

  • La réduction des coûts est améliorée car vous n’avez plus besoin de payer le double du prix pour un appareil qui disposera de suffisamment d’espace pour vos données.

  • Vous payez pour ce dont vous avez besoin. Les services infonuagiques proposent des forfaits de stockage à l’utilisation. Ainsi, les particuliers et les entreprises peuvent augmenter ou diminuer l’espace de stockage en fonction de la variation de leurs besoins.

  • Si vos logiciels exigent beaucoup de puissance de calcul, les héberger dans le nuage permettra à votre organisation de réduire ses coûts en payant en fonction de son utilisation pouvant être variable. Cela est particulièrement utile aux petites et moyennes entreprises qui ne disposent pas nécessairement des ressources et compétences techniques pour acheter et gérer des serveurs à l’interne.

  • Vos ressources, que ce soient des fichiers ou des applications, sont disponibles de n’importe où et depuis plusieurs périphériques différents. Ainsi, vous pouvez accéder à vos données à partir de vos bureaux ou votre domicile, d’un ordinateur ou d’un téléphone mobile, à n’importe quel moment.


Deux types de systèmes infonuagiques sont possibles : le nuage privé et le nuage public.

Dans le cas du nuage privé, l’organisation possède ses propres serveurs et emploie du personnel qualifié qui assure leurs gestions ainsi que la mise en place des connexions à distance pour les employés autorisés. Ainsi, seul le personnel qui y a droit a la possibilité de se connecter au nuage de l’organisation et accéder aux données sauvegardées sur les serveurs distants.

Le nuage public est la forme la plus commune de système infonuagique car elle ne requière par de personnel qualifié et engendre des coûts plus faibles. Ce système repose sur une relation d’affaire avec un fournisseur de service qui dispose de nombreux serveurs sur lesquels nous pouvons hébergés nos données et services. Cette forme de service infonuagique est plus adaptée aux particuliers ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises. Parmi les fournisseurs offrant des service de nuage public, les plus connus sont Dropbox, Google Drive, Apple iCloud, etc.



Bien que le nuage offre de nombreux avantages, il dispose aussi de certains inconvénients à ne pas sous-estimer :

  • Comme tout ce qui dépend d’une connexion internet, le nuage est vulnérable à de nombreuses cyberattaques. Selon un rapport publié par McAfee en 2019[1], 21% des fichiers sauvegardés sur le nuage contiennent des données sensibles. Les cybercriminels visent ainsi les services infonuagiques et réussissent à mettre la main sur ces données confidentielles.

  • La dépendance à internet rend parfois l’accès aux données plus difficile car si une connexion réseau n’est pas possible, ce qui est sauvegardé sur les serveurs distants n’est pas disponible.

  • Le problème se pose également pour la synchronisation des données car si un appareil contenant des fichiers ne dispose pas d’une connexion internet, il ne pourra pas les transférer vers les serveurs distants.

  • Les différents services infonuagiques ne sont pas tous compatibles entre eux car ils sont souvent concurrents. Ainsi, lorsqu’une organisation fait affaire avec un hébergeur infonuagique, elle risque d’en devenir dépendante car l’exportation de ses données vers un autre fournisseur risque d’être un processus long et manuel. Par exemple, nous ne pouvons pas synchroniser les données sauvegardées sur Google Drive avec les services AWS de Amazon.

Pour se protéger des risques liés au nuage, plusieurs solutions doivent être mises en place :

  • Faire affaire avec un service infonuagique qui offre l’encryption. De cette manière, vos données seront encryptées sur vos appareils, sur le nuage ainsi que lors du transit de l’un à l’autre afin de ne pas être interceptées par des criminels.

  • Assurer vous de lire les contrats de service et accords d’utilisateur afin de savoir ce que le fournisseur infonuagique fera de vos données. Cela vous permettra de connaitre les mesures de protection appliquées à vos informations et vous assurer qu’elles ne seront pas revendues à des tiers.

  • Appliquer les meilleures pratiques en termes de mots de passe. Les mots de passes de vos services infonuagiques doivent être robustes et uniques.

  • Activer l’authentification double. Cette méthode exigera un second moyen d’authentification après avoir entré votre mot de passe. De cette manière, même si une personne malveillante se procure votre mot de passe, elle ne pourra pas se connecter sans entrer l’information supplémentaire qui vous est envoyée.

  • Éviter de sauvegarder des informations sensibles sur le nuage. Que ce soient des informations personnelles confidentielles comme les numéros d’assurance sociale de vos employés ou les rapports financiers de votre organisation, il est conseillé d’éviter de sauvegarder ces données sur le nuage d’où elles pourraient être extraites par des criminels. Si la sauvegarde sur le nuage est absolument nécessaire, assurez-vous que les données soient encryptées de manière robuste.

Comme pour de nombreuses technologies, l'informatique en nuage présente des avantages et des inconvénients. Cependant, en prenant des précautions pour vous protéger, protéger vos données et donc votre organisation, vous serez mieux préparé à profiter de tous les avantages que le Cloud a à offrir.

[1] https://www.mcafee.com/blogs/enterprise/cloud-security/5-key-findings-from-2019-cloud-adoption-and-risk-report/



18 vues0 commentaire
bottom of page